Les défis d’un musulman pré-adolescent aujourd’hui

Peut-être qu’on a aucune idée de que c’est que d’être un musulman pré-adolescent en 2023…

Je suis devenu papa à peine un an après mon mariage. Quand j’ai appris la nouvelle que j’allais devenir papa, je me suis prosterner pour montrer ma gratitude envers Allah. Il s’en est suivi 9 mois d’attente, où chaque jour je prenais le coran pour lire à l’enfant dans sa matrice la sourate Yasin.

En 2007, J’avais rencontré un Shaykh américain, Dawud Yasin, lors de mon séjour en Mauritanie, qui m’avait inspiré à le faire. Qu’Allah le récompense.

Lorsque mon fils est né, en 2010, je l’ai appelé Muhammad Al-Amine, pour des raisons évidentes (cela signifie le « Très louangé, digne de confiance; et c’est le nom du Prophète de l’Islam, comme on sait.)

Avance rapide jusqu’en 2023. Mon fils est au collège. Il est grand! SubhanAllah!

Voici une piste des 5 plus gros challenges auxquels il fait -ou va faire- face en tant que jeune muslim en occident:

  1. Naviguer dans l’identité religieuse et culturelle : en tant que préadolescent musulman, un garçon peut être en train de naviguer sur la façon d’équilibrer les enseignements de l’islam avec les normes culturelles de la société dans laquelle il vit.
  2. Pression des pairs : Comme tous les préadolescents, un garçon musulman peut faire face à la pression de ses pairs pour se conformer à certains comportements et attitudes.
  3. Pression académique : Les préadolescents peuvent être confrontés à des pressions académiques croissantes alors qu’ils commencent à se préparer pour l’école secondaire ou le collège.
  4. Changements physiques et émotionnels : La préadolescence est une période de changements physiques et émotionnels importants, qui peuvent être difficiles à gérer pour tout enfant.
  5. Trouver un modèle positif : Les garçons musulmans peuvent avoir du mal à trouver des modèles positifs qui peuvent les guider dans la foi islamique et les aider à relever les défis de leur groupe d’âge.

Sans vouloir parler de ce qui le regarde, car il est grand n’est-ce pas -c’est un individu à part entière maintenant-, il y a quelques jours, en l’accompagnant à l’école, je lui parlais de l’importance de garder de bonnes fréquentations.

C’est triste, mais la pression pour se conformer est énorme. Je lui citais un verset du Coran pour ignorer les remarques déplacées des imbéciles:

Et les serviteurs de (Allah) le Très Miséricordieux sont ceux qui marchent sur la terre dans l’humilité, et quand les ignorants s’adressent à eux, ils disent : « Paix ! » (Sourate Al-Fourqane, verset 63; 25:63)

Le commentateur du Coran Shaykh Sabouni dans son commentaire Safwatut Tafassir a dit une chose qui m’a frappé. Et ça m’a donné envie de faire partie de ces « Ibadour Rahmane ».

Il explique tout simplement que les serviteurs du Très Miséricordieux sont tout ceux que Allah aiment!

N’y a t’il pas de chose plus somptueuse pour un croyant que Dieu l’aime? Magnifique 🙂

Koran – holy book of Muslims ( public item of all muslims ) on the table , still life .

Qu’Allah nous accorde de son amour, et aide nos enfants à avoir ce comportement de ces types de serviteurs qui répandent la paix et rétorque `a l’ignorance par de belles paroles, amine.

close

Ne manquez pas les derniers articles !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre [link]politique de confidentialité[/link] pour plus d’informations.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut