Ma conversion à l’Islam

Ma conversion à l’Islam, j’en parle depuis bientôt 23 ans! Que le temps passe vite! SubhanAllah!

J’étais au milieu d’une assise de piété ce soir et le Shaykh me demanda de prendre la parole. Lorsque je pris le micro dans la mains, tout ce que je voulais dire partit, et il me restait plus qu’à me présenter:

« Je m’appelle Abdelmalik, et je voulais vous parler aujourd’hui de ma conversion à l’Islam… »

Moi en Mauritanie, début 2007

J’avais envie de créer du lien avec les autres, et il n’y a pas mieux que de se livrer à son audience, n’est-ce pas?

En tout cas c’est ce que je pensais, et c’est donc ce que j’ai voulu faire en racontant ma conversion à l’Islam.

Je leur expliquais que j’avais eu un accident et que je m’étais retrouvé à l’hôpital en pleine nuit. Les infirmiers avaient jugé que j’étais ivre et m’ont mis de côté afin que je « décuve ».

En vrai, j’étais en train de tomber dans le coma. Il était trop tard. J’y suis resté 9 jours. Et, à mon réveil, je ne savais ni parlé, ni marcher, ni manger tout seul. J’étais redevenu un petit bébé.

Et, je ne sais par quel miracle, Allah a ouvert pour moi cet appétit pour une vie de vérité et spirituelle.

Je demanda à mon père, 2 mois plus tard, une fois sortie de l’hôpital, de me donner une copie du coran. Il s’était converti 3 ans plus tôt, en 1997. C’est sans doute un élément qui m’a aidé et influencé dans ma conversion à l’Islam.

En tout cas, j’ai lu le Coran en quelques jours. C’était pour moi la vérité vraie; j’avais entre mes mains une révélation divine. J’en étais persuadé. Je me suis converti seul, dans ma chambre: « Je témoigne qu’il n’y a pas de divinité digne d’être adoré, et je témoigne que Mouhammad est son messager ».

Quand je raconte que je suis tombé dans le coma, les gens me disent que ça a dû être très pénible et éprouvant…? Si seulement ils savaient…

close

Ne manquez pas les derniers articles !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre [link]politique de confidentialité[/link] pour plus d’informations.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut